A venir

DANS LE MOUVEMENT IRRÉPRESSIBLE DE LA LANGUE POÉTIQUE

Le 4, 5 et 6 mars 2024 à 20h au 100ecs, 100 rue de Charenton à Paris

Le vingtième siècle a vu se multiplier les expériences poétiques se détachant des formes classiques et des évocations figuratives. En confiant à l’écriture elle-même la liberté de tracer son propre chemin, en créant par le mouvement de la langue une aspiration révélant les incroyables êtres sensibles que nous sommes, des poètes ont fait voler en éclats les codes, nous plongeant dans un étourdissement profondément réjouissant.

A l’occasion du Printemps des poètes, ce sont trois d’entre eux, en autant de soirées, qui sont mis à l’honneur: Gertrude Stein (1874-1946), Ghérasim Luca (1913-1994) et Valère Novarina (1942-…). Au-delà de l’audace de leurs écritures, ils partagent un rapport intense à l’oralité et un goût prononcé pour le geste graphique. Voilà qui conduit naturellement les comédiens de la compagnie Les lnspirines à en proposer une expression théâtrale.

Réservations

Lundi 4 mars à 20h

Héros-limite de Ghérasim Luca

Avec Christophe Collin et David Rosier. Collaboration artistique Jacques Fontaine et Edouard Bioy
Spectacle créé en solo en 2022, il devient un duo en mariant les recueils Héros-limite, Le chant de la carpe et Un loup à travers une loupe.
Ghérasim Luca nous fait cette proposition : être à l’endroit où le mot se forme, s’oralise, ouvre des espaces de visions, de sensations... Alors les mots se permettent toutes sortes de danses, d’embardées philosophiques, érotiques, ludiques... Ils tissent un fil réjouissant avec le spectateur, l’invitant à rejoindre ce mouvement de libre création…

Mardi 5 mars à 20h

Du Discours aux animaux à la Chair de l’homme de Valère Novarina

Avec Eric Lelyon et Emmanuel Gagnerot
Auteur de théâtre, inventeur d’une langue qui puise autant dans la verve rabelaisienne que dans l’ancien testament, Valère Novarina est un enchanteur. La rencontre de deux extraits compose ici cette traversée enivrante.
« Le rire est le délivreur du vrai. Le rire est un fluide, comme le langage. Lorsque le spectateur est touché par une flèche de langage lancée par l’acteur, une réaction s’opère dans son corps. Le comique est au dessus de toute autre émotion. » Valère Novarina

Mercredi 6 mars à 20h

Miss Furr et Miss Skeene - Conduite d’eau - Matisse de Gertrude Stein

Avec Catherine Destriteaux, Marie-Laure Cottard et Edouard Bioy
Poétesse américaine, collectionneuse d’art, muse, amie et contradictrice des Picasso, Cézanne, Matisse,... figure libre dans sa vie comme dans son écriture, elle a ouvert la voix à une autre manière d’aborder le langage qui influença tout le vingtième siècle. Avec ces trois textes, elle nous dresse un tableau original de cet âge d’or de la création.

Direction Christophe Collin

 

Stages de théâtre

 

L'acteur au singulier

Les 26, 27 et 28 avril 2024 au 100ecs

Comment l'acteur rejoint-il cet "état de nature" depuis lequel s’exprime une singularité artistique ?
Il y a l’évidence d’un endroit depuis lequel l’acteur offre une expérience unique du monde.
L’acteur est un être profondément curieux de lui-même. Il pressent que la partie qu’il comprend et maitrise n’est que la dimension immergée d’un iceberg bien plus vaste.
Et c’est en faisant une certaine expérience de soi sur le plateau qu’il va à sa rencontre…
Dirigé par Christophe Collin -  Présentation complète

Actualité récente

 

Le 13 décembre à 20h au 100ecs, 100 rue de Charenton à Paris

dans le cadre du festival 12X12

Après avoir traversé les œuvres Premier Amour et L'innommable, la compagnie Les Inspirines propose de découvrir, dans une composition d'extraits du roman écrit en français en 1946, cet irrésistible mouvement humoristico-philosophique.

Mercier et Camier de Samuel Beckett

Un roman initiatique porté pour la première fois sur scène

Mercier et Camier ont un projet, partir.

Pas l’ambition de faire des milliers de kilomètres, non, mais un périple soigneusement préparé et communément exécuté.

A l'automne de leur vie, une manière de trouver enfin une boussole à leur existence ? Tels Don Quichotte et Sancho Panza, cette quête va donner à leurs péripéties une dimension épique, entre saillies philosophiques et évènements tragiques.

Samuel Beckett, quelques années avant En attendant Godot et sa trilogie romanesque Molloy/Malone Meurt/L’innommable, pose avec Mercier et Camier les bases de sa dramaturgie : des figures sans attache qui forment un drôle d'attelage et expérimentent la vacuité du monde. Et qui vont trouver dans le rapport répété aux petites choses de la vie une source inlassable de désir, une inspiration métaphysique.

Et si la parole était la manière la plus intense d’expérimenter le vivant ?

Et si l'usage des mots était le plus sûr moyen d’agir en toute liberté ?

Samuel Beckett à travers Mercier et Camier nous propose une expérience singulière du langage.

Une création collective dirigée par Christophe Collin.

Avec Edouard Bioy, Gaetan Bonhomme, Damien Jacob et Christophe Collin.

Collaboration artistique : Marjorie Hebrard

Le dossier complet

AVEC EDOUARD BIOY, YANIS COSTANTINI, MARIE‑LAURE COTTARD, BERTRAND FESTAS, MARJORIE HEBRARD, ERIC LELYON, EVA LORIQUET & DAVID ROSIER

CREATION VISUELLE : SANTIAGO BORDILS

DECORS ET COSTUMES : STYPHEN FAYE ET AGATHE HAMON

MISE EN SCÈNE : CHRISTOPHE COLLIN

UNE PRODUCTION OEUVRIERE DE L’ABBAYE DE BOURGUEIL - COMPAGNIE LES INSPIRINES

COMMENT BIEN BOIRE ET BIEN MANGER ?

Mais aussi comment bien grandir, se laver, s’amuser, s’éduquer, éviter le “cocuage”... en somme, devenir les meilleurs sujets de l’Abbaye de Thélème, paradis promis des honnêtes gens.

Retrouvez Gargantua et Pantagruel et leurs “faits et proesses espoventables” dans Fay ce que vouldras ! comédie satyrique composée à partir de la foisonnante oeuvre romanesque de François Rabelais. En inventant cette langue truculente, il se plaît à dessiner une nouvelle voie profondément humaniste, loin de l’hypocrisie de son époque.

En l’espace d’une soirée, vous avez pu découvrir ce site plus que millénaire et plonger dans les charmes de la Renaissance grâce à un spectacle déambulatoire en décor naturel.

Le 6 janvier 2023 à 20h au 100ecs, à Paris

Une traversée du recueil Héros-Limite de Ghérasim Luca

Pourquoi faire entendre Héros-Limite aujourd’hui ?

Il y a, avec Gherasim Luca, une façon singulière de sortir de l'humanité pour y revenir, libre et joueur,  par le langage.

Chevauchant la langue, nous voilà dans une expérience locomotive...

Elle propose, dans le mouvement du grand huit qui passe et repasse, alernant les suspends et les déboulements, une mise en trouble qui déjoue notre désir de tout saisir, de tout déterminer.

Nous sommes des êtres de l'oralité. Il y a par elle une manière instantanée de se relier au monde, de questionner la réalité de notre existence.

Nous voilà ébourrifés, dilués, secoués, électrisés, retrouvés.

Nous voilà tout neuf. Au point zéro.

Nous sommes des êtres philosophiques, érotiques, ludiques.

Et il est bon de le ré-acter.

avec Christophe Collin,

Collaboration artistique Jacques Fontaine et Edouard Bioy

Heros-Limite Le Dossier de présentation

"La prestation de Christophe Collin relève de la performance. Avec une profondeur manifeste et une esthétique théâtrale aboutie, la maîtrise de la voix et du corps est stupéfiante et fait jaillir toute la singularité du texte. Un moment exceptionnel et sans aucun doute mémorable."

Frédéric Perez

Lire l'intégralité de la critique

 

Stages de théâtre

 

L'éloge de la folie

Stage de théâtre

du 24 au 28 août 2023 à l'Aubergerie

Exploration de cette liberté existentielle à l'acteur

« Vous entendrez de moi une improvisation non préparée, qui en sera d’autant plus sincère »

                                                                                                            La déesse Moria - Chapitre V

C'est en traversant les Alpes, en 1508, qu'Érasme donne la parole à la Folie. Cette déesse satyrique, accompagnée de ses nymphes dont Léthé (l’Oubli) ou Hédonè (la Volupté),  nous exhorte à nous délivrer des promoteurs de vérités toutes faites, inhibant ce qui, dans la nature humaine, ne demande qu'à s'exprimer.
C'est en s'appuyant sur ce monologue irrévérencieux d'un des principaux inspirateurs de la Renaissance que l'art de l'acteur a été questionné. Il a été l'aiguillon d'une création débridée mêlant, au gré de l'inspiration des artistes, improvisations, fragments d'écritures diverses puisant à la source de cette folle liberté, univers musicaux et palette des décors qu'offre ce lieu exceptionnel. Et ce très singulier éloge de la folie se concluant par une rencontre avec le public de la vallée...
Dirigé par Christophe Collin.

Présentation complète

L’espace de répétition de la bergerie

Panurge

Les 8, 9 et 10 avril à l'Abbaye de Bourgueil, en Anjou

C'est un éveil des sens hors du commun que nous propose Rabelais dans une langue transgressive, généreuse, charnelle.

C'est une exploration de la nature humaine et de sa démesure, mêlant l’intime le plus trivial aux désordres et prétentions du monde.

Voilà pour l’acteur l'occasion d'une expérience dans ses grandes largeurs : la puissance de l’oralité, la force motrice et les inspirations du corps, le jeu des ressorts dramatiques et burlesques.

Trois jours dans les faits et dits héroïques du bon Pantagruel relatés par ses trois dernières œuvres romanesques : le Tiers, le Quart et le Cinquième livres. Elles donnent une place de choix à Panurge, ses aventures sentimentales, héroïques et philosophiques.

A travers exercices, improvisations et mise en jeu dans les différents espaces de l'abbaye d'extraits de ces œuvres, nous avons fait l'expérience de la richesse de cette langue ancienne et de sa force humoristique et créatrice.

Dirigé par Christophe Collin.

Présentation complète

Photos Styphen Faye

L'acteur, humour et poésies

11, 12 et 13 février 2023 au 100ecs, Paris

Entrer dans le jeu de la langue est l’expérience originelle de l’acteur.

Comment la puissance créatrice d’une écriture se révèle sur le plateau et embarque le spectateur dans une aventure extraordinaire ? Comment elle convoque un réel qui dépasse toute narration, toute dramaturgie préétablies ?

Pendant trois jours, nous avons explorer la manière dont l’acteur engage un rapport direct et libre à son corps, à sa voix, à son inspiration, aux autres, à l’espace… et ainsi comment se manifeste le phénomène ludique, et avec lui humour, intensité et saveurs inédites. Nous avons orchestré la rencontre entre acteurs et œuvres poétiques, mettant au défi les uns de révéler les autres, et vice et versa.

Cette joyeuse empoignade s’est appuyée sur des exercices, des improvisations et la force irrésistible des écritures poétiques d’Emily Dickinson, de Gertrude Stein, d’Alejandra Pizarnik et de Ghérasim Luca.  Stage dirigé par Christophe Collin.

L'acteur, aux sources du théâtre

17, 18 et 19 décembre 2022 au 100ecs, Paris

Et si l'on plongeait dans les ressorts intimes de l'acteur ? Retenant l'idée que ce qui fait l'expérience du spectateur est d'abord celle faite par l'acteur, nous plongerons dans cet étrange rapport que l'acteur va développer, avec lui-même et avec les autres, pour convoquer le théâtre.

Être à l'endroit d'une hypersensibilité reliée à une libre expressivité. Entrer en contact avec l'inspiration poétique. Cette vaste exploration sera conduite lors de deux stages qui s'additionneront harmonieusement permettant un parcours sur deux mois.

Au contact d'œuvres et de de matériaux poétiques : musiques, objets, écritures, l'acteur expérimentera sa manière singulière d'ouvrir des perceptions, d'engager ses capacités créatrices.  Stage dirigé par Christophe Collin.